jluc Le 13 - mai - 2012

 

Cette année l’ouverture se fera sans bateau (je l’ai prêté pour la semaine), mais ce n’est pas un problème car le Rhone possède de nombreux spots accessible depuis le bord

Samedi matin, l’ile de la table ronde

Hier soir il faisait près de 30° et ce matin le thermomètre ne dépasse par les 10° avec un vent du nord à faire s’envoler les plus léger.

Malgré les nombreuses pluies de ces derniers jours le fleuve est plutôt bas et l’eau légèrement teinté (verdatre). Comme cet hiver à été très froid, il n’y a encore que très peu de plantes aquatiques.

Armé d’une boite pleine de bombers et horseballs, j’arrive sur le lieu de pêche à 6h30 (j’ai mal dormi cette nuit) la tête un peu en vrac.
Assez peu de pêcheurs, mais surtout de jeunes pêcheurs aux leurres. Les épis Girardons ne sont tous pris et je me jette avidement sur le premier libre.

Premier lancé et premier accroche (l’endroit est effet assez caillouteux), et première casse. Au total sur la journée je perdrais 6 leurres, mais c’est prix à payer pour de belles captures.

Au bout de quelques lancé avec mon nouveau montage, je perçois un grand coup dans ma canne, et c’est le rush. Heureusement que j’avais bien règlé mon frein de moulinet : le brochet part comme un fusée dans le courant, et j’ai l’impression d’avoir un véritable tronc d’arbre avec des nageoires.

Au final un beau brochet de 82 cm qui a englouti le bomber (merci au bas ligne en fluo-carbone). Pour ne pas le blesser et le traumatiser je le décroche sans le sortir de l’eau.
Malgré mes soins délicats l’animal ne bouge plus. Mince! … il plus dégusté que je ne pensais : vite une photo rapide, et vite à l’eau. Mais le fourbe n’était pas mort. A peine la photo prise, il donne un coup de rein et repart tranquillement dans le fleuve.

Sur un autre épi j’ai aussi pris un brochet de 50 cm environ, toujours avec mon bomber fétiche.

Je connais un coin où il y a un rocher creux et où les perches aiment bien se caller (mais plutôt en milieu de saison). Il est un peu tôt encore mais je tente le coup avec une tête plombée et un petit twist rouge. Au bout de quelques passage une petite attaque et une perche de 20 cm. Mais pas d‘autres touches alors qu’en été il est assez corant d’en prendre 10 sur ce spot.

Finalement au bout de 2 heure le ciel devient de plus en plus sombre (déjà la nuit ? le temps passe vite à la pêche), et c’est sous des trombes d’eau que je regagne la voiture , trempé jusqu’aux os mais le visage rayonnant.

Samedi après- midi, l’ile de la chèvre

A 14h00 je suis de retour au bord de l’eau sur l’autre rive, vers l’ile de la chèvre.
je connais bien le coin aussi, les carnassiers sandres et perches se tiennent embusqué dans les contre-courants, souvent près du bord.

Pour cette raison j’utilise un horseball blanc qui fonctionne bien en début de saison.
Pas manqué, une belle perche de 30 cm croque le leurre, pile à l’endroit du trou d’eau comme  je le pensais.

Un peu plus loin, l’épi provoque un double tourbillon qui est aussi un bon coin.
Mais au bout de 30 lancers, pas une touche. Je commence à rechercher des yeux un autre spot, quand je perçois dans la canne de petits acoups : sans doute une herbe aquatique … quoi que … puis un gros choc avec et un départ sur un poisson très lourd, pas très vif. Certainement un sandre. Encore une fois, surpris j’oublie de ferrer, résultat le beau bébé se décroche au bout de 30 s.

Décidemment, je vais commancé par croire que je vieillis.

J’attrape ensuite quelques petites perches, mais rien d’extraordinaire. Et j’ai encore perdu 2 leurre

Dimanche matin , Grigny

Levé 7h00 (je sais, un pêcheur se lève en principe plus tôt …), direction Grigny au dessus de Givors.

Le coin est excellent mais à partir de la mi-juin (pas d’explication, c’est juste un constat).

Toujours ce vent du nord qui est glacial, mais les nuages sont partis et il fait très beau.
L’endroit est assez sauvage et il est très fréquent de voir passer en trombe des martins pêcheurs.
Car la pêche c’est aussi profiter et observer la nature.

Bref, une seule touche de toute la matinée : une perche de 25 cm prise avec twist rouge.
j’ai vu des pêcheurs au mort posé qui ont sorti 2 beaux sandres.

Bilan de l’ouverture carnassier 2012

Arbre cassé avec le vent

Arbre cassé avec le vent

Une belle ouverture, avec peu de poissons mais de belles prises.
6 leurres perdus au total (j’espère que je vais un peu réduire cette consommation les jours suivants), mais les risques ont payé.

Bien connaître les coins de pêches (topographie des obstacles sous l’eau) m’a fortement aidé dans mes captures.

Et on y arrive aussi très bien sans bateau !

Bonne pêche no kill à tous

Categories: Carnassier, Evénement

2 Reponses

  1. jordan dit :

    Salut,

    En fait on dit ile de la table ronde, et je voulais savoir ou tu pêchait à grigny.

    • admin dit :

      Ausi bien au dessus qu’en dessous du barrage :
      – en haut, peu de courants avec des herbiers (prévoir des leurres top water)
      – en dessous, dans les remous et contre courants des digues.
      Je corrige le nom, merci pour l’info.

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 219 votes )
    • - 41% ( 1031 votes )
    • - 5% ( 119 votes )
    • - 2% ( 47 votes )
    • - 13% ( 338 votes )
    • - 12% ( 304 votes )
    • - 18% ( 459 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 177 votes )
    • - 4% ( 66 votes )
    • - 27% ( 491 votes )
    • - 2% ( 36 votes )
    • - 6% ( 101 votes )
    • - 27% ( 501 votes )
    • - 18% ( 326 votes )
    • - 7% ( 134 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres