jean luc Le 10 - mai - 2015

Pour une fois levée tardive, 6h00 du matin, car j’avais remarqué la semaine dernière que de nombreux poissons avaient été capturé aux environs de 8h00, et avant très peu. Du coup j’étais pratiquement le dernier à la mise à l’eau : le plan était déjà parsemé de float-tubes et de petites embarcations. Pas de vent, un calme apaisant … et une furieuse envie de pêcher !

pnk_meribel_jonage_vue

Les mauvaises habitudes de pêche reviennent

Le niveau de l’eau est très haut et le passage à gué est limite praticables. La température de l’eau est très agréable et l’eau est d’une belle couleur bleu vert légèrement trouble. A noter l’absence d’herbes aquatique en surface, certainement dû à la récente montée des eaux.
Je décide de tester un peu tous les leurres qui fonctionnent bien sur ce plan d’eau : spinnerbait, bomber, et horseball. Plutôt que faire les bordures, où tout le monde se concentre, j’attaque en pleine eau sur des zones que je sais peu profondes.
La première touche se produit sur un horseball blanc avec un trailer de type wormflip. Ce trailer est excellent et très peu cher à depuis que je l’utilise sur les spinner et les horseball, le nombre de touche à plus que doublé.

Un excellent trailer

Un excellent trailer

Le trailer est complétement découpé : une belle attaque de brochet ! Quel plaisir de voir ce massacre, c’est preuve que les carnassiers sont en activité. Après quelques minutes une énorme touche toujours au horseball : et là … l’erreur du débutant … je ne ferre pas ! Résultat le brochet se décroche au bout de quelques secondes. Ce que je dis à tous de toujours faire sur une touche, moi-même je ne le fais pas !
Je change un peu de coin et de nouveau une belle touche, avec cette fois le trailer complément coupé. Quelque chose ne va pas dans ma technique : 3 touches, 3 ratés … ???

La technique de pêche de l’escargot

Comme souvent l’attaque se fait sur l’arrière du leurre, je décide de réduire au minimum la vitesse de moulinage, et de pratiquer la technique de l’escargot. Le changement ne se fait pas attendre, 3 ou 4 lancers , et une belle touche … avec cette fois un ferrage d’enfer. Une belle bataille, et enfin le brochet de 60 cm tant attendu, s’approche et se laisse photographier. Pour ma part, je ne sors plus que très rarement les poissons de l’eau afin de ne pas les abimer ni les traumatiser.

pnk_meribel_jonage_brochet

Quel bonheur ! Et j’espère bien que ce n’est pas fini …
Après une période sans rien, une série de petites touches se produisent. Le brochet semble intéressé mais pas convaincu. Je change de leurre et monte un cranckbait de type bomber (l’eau est peu profonde 2-3 m), et avec mes lunettes polarisantes, je vois le brochet qui suit le leurre mais ne l’attaque pas .j’aurais plusieurs suivis sur des crankbaits ce matin , sans aucune attaque : le crankbait n’était pas le leurre de ce jour. Le brochet ne reviendra pas : il est rare qu’un brochet qu’on aperçoit revienne ensuite. Autant changer de coin.
Ce que je fais en montant un spinner à jupe blanche (la couleur qui semble bien fonctionner aujourd’hui) avec toujours le trailer wormflip. Et après quelques lancers, une belle touche, suivi d’un beau ferrage et un brochet encore de 60 cm (on ne va pas se plaindre).

pnk_meribel_jonage_brochet_combat
Les autres pêcheurs font aussi de nombreuses prises, preuves qu’il s’agit d’une belle journée pour la pêche. 2 jeunes en float-tube, capture une perche d’au moins 40 cm, moi qui adore les perches, j’en suis vert de rage.
Déjà 10h, le temps passe trop vite. Je remonte mon horseball pour finir la matinée et à ras d’un herbier, une belle touche … aie aie … j’oublie de ferrer … résultat le brochet se décroche au bout de quelques secondes. Une bonne claque dans la figure, voilà ce que je mérite !

pnk_meribel_jonage_brochet_spinner

Un finish claquant

Bien décidé à ne pas rater le ferrage sur la prochaine touche, je fais un dernier passage sur la partie haute du lac de Jonage. L’activité des carnassiers à l’approche de midi semble se calmer et je monte un horseball blanc.

horse_ball_trailer

Plus de touches, pendant une longue période, je varie régulièrement mon animation… soudain une légère vibration comme une aspiration du leurre … je donne un grand ferrage … et CLAC, un bruit sec d’une ligne qui casse. Je reste un moment sans comprendre ! je constate que la ligne a cassé au noiveau du nœud. Rageant ! Le carnassier , un gros brochet ou un silure, a fait son démarrage au moment où je ferrais.
Pas grave ! Que de sensations aujourd’hui.

Bilan

pnk_meribel_jonage

La matinée se termine, et c’est avec joie que je contemple mon bas de ligne fluo carbone effiloché. Je vais devoir le changer, mais aucune importance, tant cette matinée a été prolifique. J’ai remarqué aussi que j’étais dans un bon état d’esprit en arrivant, avec des pensées positives. Existe-t-il un rapport avec cette bonne pêche ? Je commence à le penser.
Bien que je n’ai pris que 2 brochets, j’ai l’impression d’en avoir cotoyé des dizaines, tant la journée était propice à la pêche. Vivement demain, mais cette fois au Grand Large.
Bonne pêche no kill à tous

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 219 votes )
    • - 41% ( 1034 votes )
    • - 5% ( 119 votes )
    • - 2% ( 48 votes )
    • - 13% ( 340 votes )
    • - 12% ( 307 votes )
    • - 18% ( 461 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 177 votes )
    • - 4% ( 66 votes )
    • - 27% ( 495 votes )
    • - 2% ( 36 votes )
    • - 5% ( 101 votes )
    • - 27% ( 503 votes )
    • - 18% ( 327 votes )
    • - 7% ( 135 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres