jean luc Le 5 - août - 2016

pnk_nantes_peniches

En vacances à Nantes , j’ai tout de suite pensé pêche à la Loire qui traverse la ville. J’ai fais quelques recherches sur le net pour voir les meilleurs spots mais pas beaucoup d’informations ne sont en ligne. Arrivé sur place je constate que la Loire est difficile à pêcher, car le niveau varie de manière impressionnante avec la marée. Coup de chance mon appartement est le long de L’Erdre, au niveau de l’ile de Versailles.

L’équipement

Comme il s’agit de vacances touristiques avant je n’ai pas le droit de pêcher longtemps, car priorité aux visites. Je me suis équipé avec le minimum syndical qui correspond sensiblement au kit du voyageur « pêchistiques » qui tient dans une petite boite :
– 3 bombers,
– 2 horsballs,
– 10 twists,
– 2 têtes plombées 5 g,
– 1 plomb palette,
– 1 spinnerbait,
– 1 ensemble drop shot
– 1 minix
– 1 cuillère n°1
– 1 feezy.
J’ai acheté une canne de faible encombrement chez décathlon, pour moins de 10 € : 40 cm plié et 1,80 déplié, et qui tient dans un bagage cabine ! Assez légère, elle s’est avérée plutôt efficace avec une bonne réserve de puissance, malgré un peu de résonnance (ondulation dans l’ensemble de la canne) … un très bon achat pour ce prix.

pnk_nantes_canne_40cm

Street fishing Nantes :  premier jour

Sur les 4 jours mon parcours à toujours été le même, Départ de l’ile de Versailles , remonté jusqu’au premier pont routier et retour par la berge opposée. Sur cette partie il y a un maximum de spots accessibles, la partie supérieure étant beaucoup moins accessible à pied.

pnk_nantes_ponton
Ce matin-là un petit vent frais souffle, et il y a peu de monde (quelques joggeurs). De nombreuses embarcations sont amarrées tout au long du parcours en particulier sur la rive droite.  J’attaque avec mon leurre fétiche, le bomber.
Première constatation, il y a peu de profondeur. Heureusement le bomber peut nager entre 1 et 0,20 m de profondeur. Je pêche canne haute car le fond est très encombré d’objet divers, et en particulier de belle branches et des cordages immergés, complètement invisibles, car l’eau est fortement troublée par la présence d’une algue verte.

pnk_nantes_algues
Pas de touches franches mais plutôt de petites tapes, difficiles à identifier entre un obstacle ou une petite attaque. Et ce qui devait arriver, arrive, je perds 2 bombers au bout de 30 mn de pêche ! Foutus cordages ! Je passe en leurre encore plus flottant, avec le minix. Et cela change tout : les petites tapes se transforment en belle touches, et après quelques ratés une belle perche de 22 cm se laisse prendre à ras d’un muret.  Si les perches sont en activité, je dois passer au twist avec une petite tête plombée de 5g , en pêchant par petits retours secs sur 50 cm.
La pêche est loin d’être facile car il faut être adroit pour lancer à ras des péniches, éviter les câbles, les branches, les herbiers …
Au final sur cette matinée une bonne vingtaine de touches, pour seulement 5 prises : des perches de petites tailles de 18 à 22 cm.

Street fishing Nantes : deuxième journée

De retour de visite de la ville de Pornic, il me tarde de faire le coup du soir.
Toujours sur le même parcours et avec les leurres qui avait bien fonctionné, je pêche  de 20H à 22h … sans la moindre touche ! Je rencontre toutefois un jeune pêcheur passionné qui me parle un peu de sa rivière. Il y a effectivement de nombreuses perches qui se tiennent sous les péniches mais qui sont très versatiles. L’Erdre est connu pour ses anguilles et ses sandres. Il y a quelques brochets mais qui sont très difficile à prendre.
Je rentre donc bredouille.

pnk_nantes_erdre_tourdebretagne

Street fishing Nantes : troisième journée

Si le soir cela ne fonctionne pas , je me lève donc de bonne heure le matin et avec les conseils de la veille je tente en priorité le long des péniches. Effectivement les perches sont bien présentes, et en très grosse activité : 15 perches sont capturés, et au moins le double de raté, à l’aide de twist rouge, minix et la cuillère de 1.

pnk_nantes_perche

Un vrai bonheur ! Malheureusement je ne vois le temps passer, et le téléphone sonne … me rappelant que je dois prendre un train pour St gilles Croix de vie.
Mais quelle belle matinée de pêche.

Street fishing Nantes : Quatrième et dernière journée

En me levant de bonne heure je constate que le temps a changé, il y a un vent frais qui irise légèrement la surface de l’eau. Pour cette dernière journée je décide de changer de technique et d’essayer le reste de mes leurres.

Pêche jigging

Difficile à pratiquer car le niveau de l’eau est faible (moins de 1m) et surtout la présence d’objets divers rend cette technique difficile (à voir d’un pont éventuellement) : j’ai quand même ramené 3 ou 4 branches, un tube pvc avec du fil, un chiffon … et un cintre.

Le drop shot

Pour la même raison cette technique est difficile à mettre en œuvre sur cette partie de la rivière. Mais il doit bien exister des endroits où on doit pouvoir l’utiliser, surtout avec la présence de perches et de sandres, cela mérite d’être testé. Car j’ai quand même pris quelques zébrées, avant finalement de laisser mon montage au fond de l’eau.

Le bomber

Avec le dernier bomber, je tente tous le long des péniches et autres bateaux. A un moment je remarque un gardon qui fait des sauts de côtés, d’une manière très saugrenue. Bizarre ??? Je lance le bomber dans sa direction, et mon leurre reste bloqué. Je pense perdre mon dernier bomber et … cela bouche … un rush étourdissant le poisson file sous la péniche. Je tire de toute mes forces malgré le fil de 20 centième, car il risque de s’emmêler en dessous dans je ne sais quelle objet. Le poisson revient doucement et part au large : certainement un beau chevesne … et soudain il fait une chandelle de toute beauté … un brochet ! La bataille s’engage et dure au moins 10 mn avec mon matériel de fortune.
Finalement le brochet rend les armes : une belle femelle de 80 cm, bien grasse qui pèse un poids hallucinant.

pnk_nantes_brochet1
Seulement je me trouve sur le quai, avec un muret, et l’eau 2 mètres plus bas. Comment le décrocher ??? Une seule solution, plus loin depuis une barge : je prends mon élan  (l’espace est d’environ 1,50 entre le quai et le bateau) et je saute sur une zone plate du bateau. Le poisson est toujours au bout, épuisé du combat. Je le décroche facilement, je ne le sors pas de l’eau, il est déjà assez mal en point : après l’avoir ré-oxygéné, il repart tel une fusée. Mince j’ai oublié de faire une photo de près, tant j’étais excité !!!

Me reste que quelques photos prises tant bien que mal dans le feu de l’action …

pnk_nantes_brochet_bataille
Bon sang quel beau poisson ! Ma sortie de pêche à Nantes ne pouvait pas lieux se finir …

Bilan

La pression de pêche aux leurres semble assez faible sur ce parcours, je n’ai rencontré qu’un seul pêcheur qui utilisait principalement des leurres souples.
Et même si le fond est bien encombré, il y a de belle pêche à faire en particulier le long des bateaux.
Pour une raison que j’ignore le matin semble meilleur, et il ne faut pas hésiter à insister car l’attaque se produit souvent après plusieurs passages.
Bonne pêche no kill

pnk_nantes_versailles

Categories: Lieux de pêche

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 217 votes )
    • - 41% ( 1027 votes )
    • - 5% ( 119 votes )
    • - 2% ( 47 votes )
    • - 13% ( 337 votes )
    • - 12% ( 303 votes )
    • - 18% ( 458 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 177 votes )
    • - 4% ( 65 votes )
    • - 27% ( 488 votes )
    • - 2% ( 36 votes )
    • - 6% ( 101 votes )
    • - 27% ( 500 votes )
    • - 18% ( 326 votes )
    • - 7% ( 134 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres