jean luc Le 16 - décembre - 2016

La pêche est beau moment de détente, avec parfois de belles surprises. La capture d’un poisson trophée est toujours un moment de grande émotion, mais il arrive aussi que l’on sorte de l’eau des poissons étonnants, voir même bien autre chose que des poissons.

Une perche pour un brochet

J’adore pêcher les perches, car c’est poisson fantasque, combatif et présent de partout. Encore faut-il savoir les inciter à l’attaque … et justement ce jour-là, elle était difficile à prendre voir presque impossible.
Au bout de nombreuses tentatives, j’arrive enfin à en prendre une à l’aide d’un montage avec un petit twist. La perche engage une belle bataille, et soudain la ligne semble s’accrocher dans un obstacle pendant quelques secondes. S’en suit un rush terrible qui fait chanter le frein du moulinet.
La bataille dure ainsi pendant 5 bonnes minutes sans pouvoir voir l’agresseur.
Enfin j’arrive à voir le coupable : un beau brochet d’au moins 80 cm qui a pris la perche en travers mais qui n’est pas accroché par l’hameçon du montage.
Après 15 minutes le brochet à toujours la perche accrochée dans la gueule qu’il refuse de lacher. Je tente de le ramener au bord et à 1 m du bord il lache enfin son repas.

Malheureusement je ne pense que la perche ait survécu à ses blessures …

pnk_attaque_brochet

13 attaques

Souvent le poisson qui attaque un leurre et ne se prend pas ne revient pas une deuxième fois, même en changeant de leurre.
Il m’est arrivé de tomber sur un brochet qui devait être myope et très affamé.
Par une belle matinée d’été je repère un mouvement  dans un herbier, certainement une carpe, mais je tente le coup avec un spinnerbait. L’eau est très claire et il est facile de voir les poissons et donc aussi d’être vu, aussi  je reste le plus discret possible.
Au premier lancé un brochet de 50 cm fonce sur le spinnerbait et le rate sans le toucher. Je relance le spinner au même endroit, et même résultat. Le brochet attaque à fond et loupe le leurre.
Et chaque lancé, c’est la même histoire , avec  parfois un petit coup de dent sur la jupe du spinnerbait.
Au bout du 13 ème lancé (je les ai compté) enfin il est piqué, mais au bord du bord de la lèvre … et il se décroche au bout de quelques secondes.
Il ne reviendra plus.

2 en 1

Les perches sont des poissons fantasques et parfois très voraces. Quand un banc de perche décide d’attaquer c’est très spectaculaire et cela tourne souvent à une forme d’hystérie tant l’eau semble bouillonner.
C’est l’occasion, rare, de faire des doubler avec le même leurre.
Encore plus rare il m’est arrivé, une seule fois, de faire un triplé de perche sur le même leurre dur.

pnk_double

Poissons en résistance

On se pose la question de savoir si le poisson relaché en no kill arrive a survivre. Si on ne touche pas trop sa protection extérieure (une sorte de mucus) , je pense qu’il a de grande chance de s’en sortir.
Il m’est arrivé ainsi de reprendre dans une saison 3 ou 4 fois le même brochet sur de petit plans d’eau.

Les poissons sont quand même résistants quand on voit qu’ils arrivent à survivre dans des eaux très polluée. Je connais une rivière extrêmement polluée qui  contient une belle population de truites, perches, chevesnes …

Ils arrivent même à survivre à de belles blessures. Pour preuve la capture d’une perche ayant été mordu par un carnassier et dont il manquait une partie du dos.

pnk_perche_mordu

Brème et Carpe

Avec un leurre on peut prendre des carnassiers mais aussi toute une panoplie de poisson qui ne font pas de la friture leur repas habituelle.
J’ai déjà pris des gardons, des rotangles et même des brèmes avec un bomber, écrevisses …

pnk_breme

pnk_rotangle pnk_ecrevisse

Ainsi avec un leurre souple de type twist monté sur une petite tête plombée, j’ai  cru avoir capturé un jour un brochet trophée.
A la recherche des perches, je prospectais un fond sableux en faisant rebondir mon leurre sur le fond. Quand soudain il se bloque. Comme je connais le lieu, il ne peut s’agir d’un obstacle, aussi je ferre sèchement. Le poisson piqué fait un démarrage fulgurant. Je pense de suite à un beau brochet.
La bataille dure depuis 2à minute et je n’ai toujours pas vu le monstre. Il faut dire qu’avec ma diaflash d’une puissance de 9 g et mon fil de 20 centieme, je n’en mène pas large. Je pense alors à un silure, mais je ne reconnais pas ses coups de tête classique. Au bout de 30 minutes le poisson fait enfin surface … une énorme carpe prise en bord de lèvre de … un monstre d’au moins 15 kg.

Et elle repart de plus belle, au bout de 20 minutes supplémentaires, l’épuisement arrive, aussi je tente le tout pour le tout pour ramener le poisson en serrant le frein.
La casse est immédiate. Mais quel souvenir !

pnk_carpe

 

Pêche d’objets divers et variés

Je pêche souvent dans le Rhône été même si la qualité de l’eau s’est bien améliorée, on ramène des objets très insolites :
– Sac plastiques (je ne compte plus)
– Chaussure (une fois)
– Tampon (une fois)
– Tissus (quelques fois)
– Chaussette (une fois)
– …

pnk_chiffon

Mais le plus bel objet a été pris par un ami pêcheur. Il y a une dizaine d’année, alors qu’il péchait avec une cuillère à la recherche des chevesnes dans un courant,  il sent une piquée et une force résistance.  Il mouline plus vite pour ramener sa prise et la résistance se fait de plus en plus forte. Tant et si bien qu’il arrête de mouliner et sent une forte traction en sens inverse. L’opération se répète plusieurs fois avec une augmentation de la tirée puis une forte poussé en sens inverse. Au imagine tous de quel poisson il peut s’agir : un silure, un poisson pris par le dos, un barbeau, un énorme sandre … pour finalement ramener … un préservatif, qui se gonflait d’eau quand on le ramenait (la résistance qui augment) et se dégonflait de l’eau (la tirée en sens contraire).
Un grand moment de rigolade, dommage ne pas avoir eu d’appareil photo  pour immortaliser cet événement.

pnk_herbier 

Poisson micro-trophée

Depuis que les poissons sont devenu soudainement consommable dans la Saone et le Rhône les poissons trophées sont devenus plus rares du fait de prélèvements excessifs. On arrive encore à prendre de beaux poissons mais de manière beaucoup plus sporadique qu’il y a 5 ans.
A l’inverse certaine captures nous laisse perplexe quand on regarde le rapport de taille qu’il existe entre le leurre et le poisson. Certains ont vraiment les yeux plus gros que le ventre. Et cela montre bien que de nombreuses attaques sont plus par reflexe que par appétit.

pnk_micro_perche

pnk_micro_brochet

Conclusion

Comme le dit un camarade pêcheur : « La pire journée de pêche vaut toujours mieux que la meilleure journée au travail ». Heureusement les belles journées de pêche sont très nombreuses et remplissent nos têtes de magnifiques souvenirs, même s’ils ne manquent pas de piquant …

pnk_trident_doigt

Et si vous allez du coté de Nantes, ils ont trouvé comment recycler les anciennes cabines téléphoniques.

pnk_cabine_aquarium

Si vous même avez fait une capture insolite n’hésitez pas à laisser un petit commentaire.

La pêche reste un vrai plaisir à partager, avec de très beaux moments … et surtout bonne pêche no kill à tous

 

Categories: Carnassier, Insolite

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 219 votes )
    • - 41% ( 1031 votes )
    • - 5% ( 119 votes )
    • - 2% ( 47 votes )
    • - 13% ( 338 votes )
    • - 12% ( 304 votes )
    • - 18% ( 459 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 177 votes )
    • - 4% ( 66 votes )
    • - 27% ( 491 votes )
    • - 2% ( 36 votes )
    • - 6% ( 101 votes )
    • - 27% ( 501 votes )
    • - 18% ( 326 votes )
    • - 7% ( 134 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres