jean luc Le 1 - mars - 2017

La saison carnassier 2016 se termine bientôt et le temps glacial qui s’est installé sur la France en ce fin de mois de janvier et en sonné la fin pour moi (car je suis en effet frileux).
Il est donc temps de faire le bilan.

 L’ouverture carnassier

L’ouverture n’a pas été terrible, avec beaucoup de pluie, du vent et des températures très froides, les poissons étaient encore en mode hivernage : Quelques petits brochets au menu, et surtout des mains gelées.
Il fallait vraiment être mordu pour prendre plaisir à pêcher dans ces conditions, surtout avec si peu de touches.

Pourtant le nombre de pêcheurs était comme toujours nombreux, car ces longs mois d’abstinence n’ont fait qu’aviver notre passion.

Le printemps se réchauffe sur les perches

Avec beaucoup de vent le printemps n’a pas été facile pour la pêche. Toutefois les températures étant devenues plus clémentes, les poissons reprenaient vies et devenaient enfin actifs.
Pratiquement tous les leurres fonctionnaient avec une préférence pour le horseball et le spinnerbait.
Le premier jouant bien son rôle de fureteur lent à ras des obstacles profonds, le second se faufilant dans les herbiers et autres plantes aquatiques.
Beaucoup de brochets, surtout de petites tailles (40 – 60 cm) et seulement une dizaine au dessus de 60 cm avec un record à 90 cm.


Les sandres ont été moins actifs cette année, avec de nombreuses touches, mais très timides ce qui a occasionné de très nombreux décrochés … rageant ! Toujours au horseball blanc, avec une animation très lente.
Et à partir le juin les perches sont enfin de retour, en particulier les spécimens de plus de 30 cm. Principalement capturées avec le bomber, un montage tête plombée twist et jigg. Bref que du classique.

 Horseball, spinnerbait, lipless, la patience récompensée

  Les sandres introuvables cette année

L’été sera chaud pour les carnassiers

La période que je préfère, car elle veut dire « pêche pratiquement tous les jours ! ».

Le horsball un traqueur de brochets et sandres

La période des vacances est pour moi l’occasion de visiter différentes régions et surtout d’explorer leur zone aquatique.
2 belles destinations Nantes et St etienne de cantales, avec dans les 2 cas quelques belles prises, et mes premiers pas en float-tube.
Le Rhone était cet été très calme avec une eau peu colorée, et donc propice à une pêche en finesse : le drop shot à fait merveille sur les perches embusquées dans les nombreux herbiers, idem pour le jigging : une perche de 54 cm à la clé.

Pour les brochets, il fallait se lever de bonne heure car passé 9h00 il retournaient dans leur tanière et ne semblait plus vouloir en sortir qu’à de rares occasions avant le soir.
Le spinnerbait a fait merveille en particulier sur certains modèles customisés (couleur de palette, changement de jupe, trailer de type leurre souple). Ces modèles seront d’ailleurs disponibles sur ONVAPECHER.fr pour l’ouverture 2017.

 Jigging, twists, dropshot, bomber

 Gros chevesnes impossible à prendre

L’automne à la pêche

L’occasion de finaliser un nouvel attractant que nous avons commencé à tester depuis le début de l’été. Cela fait plusieurs saisons que l’on tente de faire nous-même notre attractant, avec des succès plus ou moins de réussite. Mais cette fois ci, enfin, cela fonctionne.

Shad imprégné du nouvel attractant
Le résultat a été bluffant : Non seulement les poissons prennent mieux le leurre en bouche et le rejeté beaucoup moins, mais en plus le nombre de touches a été multiplié par 3.
Sans donner la formule, l’attractant est à base d’huile de poissons et d’épices. Il est utilisé pour les leurres souples que nous laissons tremper pendant une journée.
Les perches et les brochets ont été très réactifs sur cet attractant, avec des captures sur des poissons difficiles. Mais est-ce un pur hasard ? A confirmer en 2017.

je l’ai aussi appliqué sur les leurres durs, mais il faut renouveler l’opération tous les 3 lancés, donc un peu fastidieux.

Mais cela fonctionne aussi plutôt bien !


Jusqu’à fin novembre la pêche a été très productive, et à partir de décembre avec l’arrivée du froid les poissons ont bien réduit leur activité. De décembre à janvier, uniquement quelques petits brochets et plus aucune perche (comme chaque année).

 LS avec attractant, horseball

 Le froid marque la fin des perches

Ce qui a bien fonctionné sur les carnassiers

Avec seulement 2 sorties bredouille sur une centaine de sortie, 2016 à été une excellente année.
Avec comme point fort :
– Le spinnerbait  (le met favoris des brochets)
– Le horseball (pour provoquer et énerver  les carnassiers)
– Le jigging (sur les perches difficiles)
– Le bomber (toujours énorme !)
– Les twists rouges (un classique)
– Le nouvel attractant maison (sans doute quelques leurres souples en vente en 2017 avec ce nouveau produit) que je compte bien tester sur les truites pour l’ouverture 2017.

Le jigg, le leurre favori des perches
Encore quelques mois à attendre avant de retrouver les carnassiers. C’est l’occasion de se maintenir en forme avec un peu /beaucoup de sport.
Bonne préparation no kill.

Categories: Carnassier

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 219 votes )
    • - 41% ( 1034 votes )
    • - 5% ( 119 votes )
    • - 2% ( 48 votes )
    • - 13% ( 339 votes )
    • - 12% ( 307 votes )
    • - 18% ( 461 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 177 votes )
    • - 4% ( 66 votes )
    • - 27% ( 495 votes )
    • - 2% ( 36 votes )
    • - 5% ( 101 votes )
    • - 27% ( 502 votes )
    • - 18% ( 327 votes )
    • - 7% ( 135 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres