jean luc Le 30 - mai - 2018

Une fois n’est pas coutume, l’ouverture tant attendue de la pêche aux carnassiers s’est déroulé cette année en Irlande.
Après un voyage sans problèmes en avion au départ de Lyon, notre transfert de Dublin vers le nord de l’Irlande nous permis de découvrir la campagne irlandaise, et notamment le nombre incroyable de lacs et de rivières.


Pour autant notre enthousiasme était freiné par les retours de certains pêcheurs qui n’avaient pas pris beaucoup de poissons lors de leur séjour en Irlande : un eldorado du brochet, certes, mais si facile que cela car le poisson à ses habitudes et nous n’avons qu’une semaine pour les découvrir.
Pour cette raison, nous avons fait le choix de prendre un guide tous les jours, avec un lac nouveau à chaque sortie.
Ce fut le choix gagnant car nous avons croisé quelques pécheurs (la pression de pêche et pourtant très très faible) qui sans guide, ne disposant que d’une embarcation n’avait pratiquement rien pris ! La connaissance du milieu est la clé de la réussite.

Les spots de pêche

Nous avons prospecté les bordures, avec de nombreux herbiers, arbres et souches immergés, rochers, et les poissons ont répondu présent.


Mais les plus beaux poissons ont été pris en pleine eau, au milieu de nulle part, car les gros brochets se tiennent dans les zones profondes et remonte entre deux eaux pour se mettre en poste de chasse.


Bien que le mauvais temps soit plus propice à la pêche du brochet en Irlande, nous avons fait autant de capture lors des journées ensoleillés. Toutefois la triste météo des dernières semaines n’a pas suffisamment chauffé l’eau pour rendre les poissons aussi actifs qu’ils devraient l’être à cette saison.
La période de la journée a peu d’importance, avec un peu plus de prise l’après-midi.

Les leurres et l’animation de pêche

Les leurres que nous utilisons habituellement en France ne font pas beaucoup recette en Irlande. Les très gros leurres ne fonctionnent presque pas ! Les leurres les plus efficaces font moins de 20 cm, et parfois même moins de 10 cm.
L’animation ce des leurres doit être assez lente, avec des coups de cannes ou faire vivre le leurre, et surtout de belles pauses.
Au retour à l’embarcation, il convient d’être vigilent car nous avons eu plusieurs attaques à la sortie du leurre de l’eau, par des poissons qui avaient suivi le leurre.
Pour nous déplacer d’un spot a l’autre nous avons pratiqué la traîne, avec quelques prises, mais la majorité des poissons ont été pris en action de pêche.


Les leurres que nous avons utilisé sont des babybuster, arnaud, dexter, biwaa s’trout … et le meilleur, le biwaa seven 13 cm.

Bilan d’une ouverture carnassier Irlandaise

Un guide est indispensable pour connaitre les bons spots et techniques locales de pêche.
Avec 170 poissons à 3, et plusieurs brochets métrés, nous avons passé une belle semaine de pêche, malgré 3 jours de forte pluie.

Tous les poissons ont été relâchés !


Pas de casse, car nous avions une bonne tresse, et surtout un bas de ligne multibrins que nous avons changé dès qu’il présentait un défaut.
Une tenue chaude et étanche est indispensable (waders), malgré le réconfort en soirée des pubs, où on peut boire de bonnes pintes de Guiness.

 

Laisser un commentaire

*

    Poisson favori

    Quel est poisson favori ?
    • - 9% ( 216 votes )
    • - 41% ( 1020 votes )
    • - 5% ( 118 votes )
    • - 2% ( 47 votes )
    • - 13% ( 335 votes )
    • - 12% ( 301 votes )
    • - 18% ( 454 votes )

    Sorties de pêches

    Leurre préféré

    Quel est votre leurre préféré ?
    • - 10% ( 175 votes )
    • - 4% ( 65 votes )
    • - 27% ( 487 votes )
    • - 2% ( 34 votes )
    • - 5% ( 99 votes )
    • - 27% ( 495 votes )
    • - 18% ( 324 votes )
    • - 7% ( 131 votes )

    Le leurre du mois

    Le leurre du mois

    Bomber 9 px le leurre passe-partout en eau claire


    Sa palettes or et sa robe ambre argenté font merveilles sur tous les carnassiers : brochet, perche, blackbass, chevesnes ... une valeur sûre qui ne quittera plus votre boite de leurres